Aventure au restaurant

Amateur

Aventure au restaurantHier soir Alain m’a emmené au restaurant. Je me suis apprêtée pour être séduisante au bras de mon homme.Dans la voiture, en allant au restaurant, j’ai une envie folle de sucer Alain. Je sais c’est dangereux en roulant mais l’envie est trop forte. Alors je commence à masser l’entrejambe de mon mari. La bosse de son pantalon devient rapidement bien ferme et à du mal à contenir son engin à l’étroit. Il me regarde en souriant mais ne dit rien. J’ouvre sa baguette et l’engin sort de sa prison comme un bon petit diable. Quand ma bouche enveloppe de son écrin sa tige, il pousse un profond soupir. Il essaye de rester concentré sur sa conduit pendant que je le suce avec gourmandise. J’espère que je ne vais pas tâcher ma robe car je sens bien l’effet de la cyprine dans ma chatte. Les petit bruits de succion que j’émets en le suçant sont d’un érotisme extrême. Alain bredouille :« Tu suces comme une reine ma chérie. Tu es un vrai petit démon ! »A un feu rouge, un chauffeur de camion s’arrête à notre hauteur. Alain me lance :« Arrête il y a un camionneur qui nous mate ! »Je me relève en rigolant pour lui dire :« Et bien qu’il mate, je m’en fou ! »Et je reprend ma fellation d’épouse amoureuse.Arrivés sur le parking du restaurant, Alain jouit dans ma bouche. Je serre les lèvre et avale tout pour ne pas salir son pantalon. Je nettoie consciencieusement sa hampe ramollissante et la remet dans son pantalon.Je me relève et lui souris. Il m’embrasse tendrement en me disant :« Merci ma petite coquine ! C’était bon ! »Je me refait une beauté. Mais le goût de sa queue et de son sperme reste sur mon palais. C’est pas grave après un bon apéro sa passera.Alain avait réservé et une hôtesse nous amène à notre table dans une alcôve discrète au fond du restaurant. Alain commande les apéritifs et je prends un whisky pour faire passer le goût du sperme. Oui j’aime sucer et ça ne me gêne pas d’avaler. Mais après l’acte, ça devient vite dégueulasse dans la bouche et ça vous donne une haleine de salope. Le serveur nous apporte les apéritifs et pendant qu’il sert, je sens le pied d’Alain s’aventurer entre mes cuisse et se mettre à me masser la foufoune. Je rougie et j’ai peur que le serveur se rende compte de la manœuvre de mon mari. J’ai envie de gémir mais tente de me contenir. Alain me regarde avec attention mes réactions et comme d’habitude, il trouve ça très amusant.Le garçon s’en va et Alain abandonne son massage pour trinquer avec moi avec un regard coquin. Mais le salop à mit le feu aux poudre et j’ai la chatte en feu.Quand nous commençons à mange, je me caresse en regardant Alain dans les yeux. Le dîner va être torride. Ça m’excite terriblement et je suis certaine qu’Alain doit être à l’étroit dans son pantalon. D’autant que mon pied lui masse. Je me laisse aller à mon plaisir. Je continue de me masturber sans me préoccuper du reste. Mais à un moment, je ne retenir un petit couinement de plaisir qui attire l’attention de nos voisin de table. L’homme regarde sa femme avec un drôle de sourire puis nous demande :« Vous avez un soucis ? Peut-être pouvons nous vous aider ? »Je reste sans voix, rouge de honte et je suis encore plus sidérée au point que je voudrais me couler dans un trou de sourie quand j’entends mon mari lui répondre :« Pourquoi canlı bahis pas ? Ma femme est chaude comme la braise ! »Le couple se lève et lui demande :« Pouvons nous vous rejoindre à votre table ? »« Avec grand plaisir ! »Ils s’installent à notre table et l’homme prend place à mes côtés. Il lorgne sans se cacher mon décolleté.Notre conversation est banale. Mais à un moment, je sens un main qui se glisse sous ma robe. Je regarde Alain rouge de confusion, mais il ose lui dire :« Ne vous gênez pas surtout. Vous allez voir comme elle est réceptive à ce genre de caresse. »La femme de cet homme scrute mon visage pour voir mes réaction. Je rêve. On est tombé sur deux pervers. Docile est excité malgré cette honte qui me vrille l’estomac, j’écarte les cuisses pour facilité la progression de la main de cet inconnu. Ses doigts commence à me fouiller et titiller mon bouton d’amour. Je suis trempée et le vicieux commente :« Humm en effet ! Très réceptive votre femme. Elle dégouline de mouille et se laisse faire comme une bonne salope ! Ma rie c’est un délice ! Tu aura peut-être l’occasion d’y goûter ! »« J’espère bien Gustave ! »Je ferme les yeux et me concentre sur cette main inquisitrice qui ne va pas tarder à me faire jouir quand la dame me dit :« Donnez moi votre culotte que je vois comment elle est humide ! »Je ne bouge pas comme si je n’avais pas entendu. Mais Alain me rappelle à l’ordre :« Alors Michèle ? Tu n’a pas entendu Madame ? Enlève ta culotte tout de suite ! »L’homme retire un instant sa main et je m’exécute. J’enlève ma culotte trempée de cyprine et la tends à cette femme. Elle la prend en me souriant et se met à la humer en disant :« Je vais me régaler tout à l’heure ! »L’inconnu me glisse alors à l’oreille :« Branle moi salope ! »J’ouvre sa braguette et plonge ma main dans son pantalon pour en extirpé son mandrin. Sa queue a vite fait d’enfler dans ma main. Quand le serveur se pointe, nous sommes surpris et en catastrophe, nous nous réajustons pour être plus convenable. Nous demandons au garçon :« J’espère que ça ne vous dérangera pas que nous terminions le repas ensemble ? »« Heu non, non pas de soucis messieurs, dames. »Mais il me regarde intensément tout en reluquant mes seins et me demande :« Tout va bien Madame ? Vous semblez bien rouge ? »C’est Alain qui lui répond car je suis incapable de sortir un mot.« Non non tout va bien, merci. C’est juste que mon épouse est un peu en émoi ! »Dès qu’il repart, je me remet à masturber l’inconnu et lui me fouille à nouveau ma grotte d’amour. Puis sa femme lui dit :« Tu devrais te faire sucer par madame au lieux de te faire branler comme un ado ! »Là, je m’insurge :« Mais ça va pas on est au restaurant ! »Alain reprend :« Mais ma chérie ! Fait plaisir à Monsieur ! Tu suces si bien et puis sous la table personne ne verra avec cette nappe ! »Pour être la plus discrète possible, je me précipite sous la table et commence à faire ce que je sais faire le mieux sucer. Le mec bande comme un âne. Il pose ses mains sur ma tête et Alain se met de son côté à tripoter la femme du fameux Gustave qui rend la pareil à mon homme. La femme de Gustave, les yeux fermés, le souffle rapide, savoure la caresse de mon homme. Pendant que moi je m’active sous la table. Il m’enfonce bahis siteleri sa queue au fond de la gorge et je bave sur sa verge et ses testicules. Nous sommes tous dans un état d’excitation extrême. Lorsque Alain aperçoit l’hôtesse d’accueil et le serveur qui nous matent. Le serveur ne semble pas en reste et pelote généreusement la jeune femme qui se laisse faire avec bonheur.Gustave ne peux plus se retenir et en me maintenant la tête, il se vide au fond de ma gorge. Sa quantité de sperme est si importante que je crois bien que je vais vomir. Alain souhaitant sauter la femme de Gustave leur propose de terminer la soirée chez en toute intimité. Le couple enjoué accepte aussitôt augurant une partouze d’enfer. En partant, nous passons devant le serveur et l’hôtesse tout deux rouge de confusion et mon mari en passant leur fait un clin d’œil de connivence et lui donnant notre carte de visite.A peine entré chez nous, la femme de Gustave saute sur mon mari en lui lançant :« Viens, viens vite ! Baise moi ! »Elle se met à quatre pattes et se cambre comme une chatte en chaleur, en lui répétant :« Bourre moi bien ! Viens ! »Alors, Alain enfonce sa queue dans cette chatte impatiente et se met à la limer furieusement. Ses seins pendent et balancent au rythme de ses coups de reins. Putain que cette bourge est chaude me dis-je.Gustave arche quasiment mes vêtement et me lance :« Remets moi en forme poupée ! »Je sais ce que ça veut dire. Pas besoin de me faire de dessin. Je me met à genoux et entreprends de le refaire durcir pendant qu’il regarde sa femme se faire saillir par mon mari.La femme de Gustave prend son pied. Elle gigote sur la tige de mon mari et se pince les tétons en gémissant. Je pompe toujours Gustave et à présent sa bite est raide. Excité par sa femme qui se fait baiser devant lui, il sort d’un coup de ma bouche me met e comme sa femme en levrette et enfonce sa queue par l’entrée de service sans préparation. Je pousse un cri de douleur et de surprise, mais je me cambre pour l’accueillir plus agréablement. Sa femme est moi nous nous regardons avec une sorte de sourire béat de complicité. Excité par le tableau, Alain ne peux s’empêcher de décharger tout au fond du con de la dame qui l’accueille généreusement. Madame se retrouve frustrée d’une éjaculation si rapide et se retourne pour lui dire :«  Déjà ? J’ai pas encore joui ! »Pour ne pas la laisser insatisfaite, mon mari commence à lui fouiller la moule pour la préparer à un fisting en régle. Aussitôt elle réagit en criant presque :« Oui c’est bon vas-y fiste moi la chatte ! »Il n’en faut pas plus à mon mari pour s’exécuter devant une demande formulée avec autant d’envie. Sa chatte est grande ouverte Il pousse à fond et sa main disparaît dans l’entre de cette femme qui se pâme sous cette monstrueuse pénétration.La dame tortille du cul en gémissant éructant à mon mari :« Oh putain, ouiiiii haaaaaaa ! »Son mari, qui me baise comme un sauvage, l’encourage : « Vas-y chérie, oui tu t’fais bien défoncer ! »Je n’en crois pas mes yeux quand je vois l’avant bras d’Alain à l’intérieur de son ventre. La femme râle de plus en plus fort. Puis elle s’exclame : « Gustave viens me prendre par le cul ! »Il m’abandonne et frustrée. Je me masturbe en regardant ce spectacle. Gustave se bahis şirketleri positionne au dessus de son cul et enfourne d’un coup sa bite jusqu’au fond. A cette pénétration, sa femme est prise d’un orgasme extraordinaire faisant trembler les murs. Elle est prise de convulsions comme en transe. Toujours la main d’Alain dans chatte son mari continue de l’enculer. Je m’approche et la femme de Gustave se met à me fouiller aussi la chatte. Lorsque son mari fini par jouir au fond de son cul, Alain retire sa main engluée de sperme et de cyprine pour lui faire lécher. Pendant que les hommes se congratulent et ouvrent une bouteille de champ.Nous nous mettons en 69 et nous gouinons copieusement.Après un ultime orgasme, nous nous effondrons, anéantie. Les deux hommes nous regardent d’un air vicieux. Alain dit à Gustave :« C’est impressionnant comme ta femme est accueillante ! Je ne sais pas si la mienne pourrait en faire autant ! »Gustave lui répond :« Facile ! Faisons un concours. Celui qui mettra le plus de chose dans la chatte de l’autre ! »« Ok super ! Je suis curieux de savoir combien Michèle pourra en accepter ! »Les voilà malgré nos plainte entrain d’essayer de nous en mettre un max. J’ai l’impression que je vais me déchirer quand Gustave dit :« On en est à dix-sept dans la chatte de ta femme ! »Alain approuve et continue d’en mettre dans la chatte de la femme à Gustave.« Pour ta femme, j’en suis à vingt-cinq ! C’est la taille d’une bite de cheval ça ! »A ce moment, on sonne à la porte. Alain va ouvrir, nous laissant toutes les deux le cul en l’air et la chatte remplie de stylos. Mon mari revient alors dans le salon avec l’hôtesse du restaurant et le serveur qui sont très amusés de nous ainsi exhibées.Le couple d’employés du restaurant écarquillent les yeux, incrédules. Mais rapidement, ils se déshabillent et se mettent à se peloter généreusement devant nous. Rapidement l’hôtesse se met à sucer le serveur. Je me plaint auprès d’Alain :« Bon le petit jeux commence à être pénible. Les bonnes blagues sont toujours les plus courtes ! Enlèves nous ces stylos !» Alain et Gustave sont compréhensifs et nous libèrent. Gustave tape dans la main de mon mari en s’exclamant :« Bon je crois qu’à ce jeux là ma femme est la meilleure ! »Maintenant nous avons nos employés de restaurant qui font le spectacle Le serveur c’est retiré de la bouche de la fille et comme si c’était naturel elle se met à quatre patte bien cambrée pour que le serveur passe alternativement de son con à son cul. En les voyant faire, je me dis qu’ils n’en sont pas à leur coup d’essai et même qu’ils doivent baiser souvent ensemble.Nos hommes rebandent devant le spectacle des deux employés. Il s’approche de la métisse et pendant que l’un lui fourre la bouche l’autre prend place dans ses fesses. La fille est bousculée de droite et de gauche, embrochée par trois queue blanche. Le contraste des couleurs de peau est saisissant et donne un effet érotique indéniable. Si nous n’étions pas aussi exténuées, nous arions pris également part au festin.Les trois hommes se terminent en lui giclant dessus. Le sperme blanchâtre sur cette peau brune est des plus beaux effets.Malgré notre fatigue, nous nous précipitons pour la nettoyer avec nos langues et la faire hurler de plaisir en lui broutant le minou.Une fois tous remis de nos émotions, Alain a servi du champagne et il sont tous repartis en nous remerciant notre accueil chaleureux. Nous prenons une douche et nous nous endormons pour un sommeil réparateur.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir